Divagations d’un homme tourmenté

Etant donné que l’on peut être désarçonné à chaque instant par les imprévus de la vie, qu’importe la préparation du corps, mais surtout de l’esprit, est-il vraiment utile de se préparer tant psychologiquement, physiquement, sentimentalement que philosophiquement de se retrouver de toute façon démuni devant les choix que la vie nous impose ? Ne vaut-il pas mieux se préparer à ce qu’à chaque instant celle-ci (la vie) nous impose de toute façon, et qu’importe la situation, un défis incommensurable, imprévu, dont l’issue, aussi incertaine qu’improbable débouchera plus qu’irrémédiablement sur l’inconnue de la résolution dudit problème ? Trop de questions pour un seul cerveau, pour un seul cœur, pour un seul être humain. Sombrer dans la musique, dans l’alcool, dans la drogue, dans l’ivresse, dans le déni, dans l’acceptation, dans le rejet, est-ce la seule réponse à laquelle notre âme, formée, déformée, travaillée, dirigée, peut elle répondre ? Nul ne sait d’où il vient, nul ne sait où il va. Ce qui est certain c’est que nous sommes, et que nous avons des devoirs. Les droits, humains, restent incertains et contrôlés par la pensée “publique”, ce qui veut dire, par ceux qui contrôlent nos valeurs fondamentales. Valeurs qui évoluent, changent, se transforment, au fur et a mesure du temps. Nous sommes des voyageurs égarés dans l’espace-temps, trop pressés à trouver des solutions que pour nous comprendre nous-même. Nous sommes perdu, seuls, paumés, à la recherche d’un but. But de vie, qui n’existe pas, en soit. Nous ne sommes que des humains n’acceptant pas notre condition animale, à la recherche du besoin fondamental, le pouvoir. Pouvoir qui change. Change de main. Change de comportement. Change de forme. Change de conception. Change de perception. Tels sont les paroles, écrites au vif, d’un homme apeuré, égaré, tourmenté, blessé, simple et complexe, bourré, qui a peur d’affronter la réalité. Que faire, où aller, qui aimer, quel chemin emprunter ?

Seul le temps, l’avenir, le futur, le destin, la vie, le coeur, la chance, la volonté, le chemin, le tracé, les choix, les décisions, les renoncements, les joies, les peines, notre épitaphe nous le dira.

J’aime.

Totophe

Creative Mind, Digital Development Strategist, and Web & Marketing Technologies Consultant in Brussels, Belgium

No Comments

Leave a Comment

Leave a Reply